Un politicien québécois ose l’ouvrir!

Un candidat tient des propos anti-féministes

Luc de la Sablonnière

Un candidat de la CAQ dans Lotbinière-Frontenac s’est retrouvé dans dans l’embarras hier, en raison de déclarations sur les réseaux sociaux où il affirmait que les avancées féministes des dernières années ont nui aux hommes québécois.

Mardi, Le Quotidien des lacs a publié plusieurs extraits de la page Facebook Luc de la Sablonnière où ce dernier affirme notamment que «les victoires du féminisme de combat des 50 dernières années ont été gagnés au prix de la dégradation de la condition masculine».

Au sujet d’un article publié sur le suicide d’un employé du Service de sécurité incendie de M....................... Lire la suite

Pourquoi les femmes aiment la compagnie des homosexuels

« Plus l’homme est macho, plus sa compagnie est ennuyeuse. C’est la raison pour laquelle les femmes aiment la compagnie des homosexuels, car lorsque les machos parlent de leur travail, il faut qu’ils en fassent toute une histoire. Tout le monde va écouter. Ou alors, ils ne parlent pas du tout. Les hommes sont de deux sortes : pompeux et soporifiques ».

Une enquête récente a montré qu’il existe une différence essentielle entre le fonctionnement du cerveau de l’homme et de la femme. Simon Baron-Cohen, professeur à l’Université de Cambridge, note que le cerveau féminin recherche surtout des signaux d’empathie, alors que le cerveau masculin met plus l’accent sur la compréhension et l’élaboration de systèmes. D’autre part, tous les hommes n’ont pas un ....................... Lire la suite

Belgique: Le sexisme sanctionné pénalement

Joëlle Milquet a rappelé que « le reportage de Sofie Peeters a fait couler beaucoup d’encre et relancé le débat sur le sexisme ».

Une incrimination particulière de « sexisme » fera bientôt son entrée au Code pénal, prévue par un avant-projet de loi, approuvé vendredi par le Conseil des ministres, qui offre également la possibilité pour les victimes d’être indemnisée au civil, d’une somme forfaitaire, pour harcèlement sur la voie publique.

Cette action au civil pourra d’ailleurs être intentée, indépendamment des aléas de l’action au pénal, en d’autres termes, la victime pourra saisir directement le juge civil.

Sur le plan pénal, alors qu’actuellement seule l’ »incitation » à la discrimination, à la violence ou à la haine à l’encontre des personnes en raison de leur app....................... Lire la suite